[Trail] En hiver, quelle lampe frontale choisir?

Trail nocturne frontale

Avec l’arrivée de l’hiver les journées se font de plus en plus courtes, et pour pouvoir continuer de préparer vos objectifs vous n’avez bien souvent pas d’autre choix que de courir de nuit, que ce soit tôt le matin ou en soirée. Le trail nocturne a ses bons côtés et peut être très plaisant, mais il nécessite quelques mesures de précaution et de s’équiper d’une lampe frontale! Dans cet article, retrouvez les conseils d’Approach Outdoor pour choisir la  frontale qui vous convient. Quelle puissance pour quelle pratique ? Si vous avez déjà consulté l’offre de frontales disponible sur le marché, vous aurez remarqué que le critère principalement mis en avant est le nombre de lumens dont dispose la lampe frontale. Ces lumens sont tout simplement un indicateur de la puissance de la lampe frontale: plus ils sont élevés, plus la lampe frontale éclairera loin. Le minimum que l’on trouve est en général de 50 lumens et peut suffire pour une lampe d’appoint en bivouac, pour une sortie nocturne en milieu urbain, ou lorsqu’il ne fait pas totalement nuit, mais pour pouvoir courir dans la nuit noire nous vous recommandons de partir sur une puissance d’au moins 160 lumens, voire 200 lumens pour plus de confort et de visibilité. On aurait tendance à penser que “qui peut le plus peut le moins”, mais n’oubliez pas que la puissance est également synonyme de consommation d’énergie: les frontales les plus puissantes sont souvent aussi moins autonomes que les autres, à vous de voir quel est votre besoin en autonomie et si vous pouvez vous permettre de partir sur la puissance maximum, ou si vous souhaitez plutôt favoriser la durée de l’éclairage. Reactive lightning Avec sa gamme performance, Petzl a introduit il y a quelques temps le système “reactive lightning”: la lampe intègre un…

Lire la suite