Icebreaker : la nature au centre de tout

Pionnière sur le marché des textiles en merinos, Icebreaker est aujourd’hui devenue une marque référente pour tous les passionnés de montagne et de sports outdoor. Zoom sur l’entreprise néo-zélandaise, son histoire, ses valeurs et ses engagements futurs !

Icebreaker

Icebreaker : La nature au centre de tout

En 1995, c’est sans vraiment savoir ce qui l’attend que Jeremy Moon, fondateur d’Icebreaker, se rend dans un élevage mérinos en Nouvelle-Zélande. Et pourtant, le déclic se fait, et il comprend rapidement qu’il tient une alternative aux vêtements outdoor en synthétique.

Il décide alors de lancer sa marque, avec l’objectif d’intégrer des solutions naturelles aux vêtements techniques, à une époque où la fibre synthétique est partout. A ce moment-là, personne n’envisage d’utiliser la laine. Et pourtant, 25 ans plus tard, tout le monde a déjà entendu parler au moins une fois des qualités exceptionnelles de la laine merinos, et Icebreaker est devenu une référence en la matière.

« Nous sommes sans cesse frappés par l’ironie de notre secteur, qui promeut l’utilisation de tissus synthétiques comme la ‹ couche technique idéale. Franchement… Qui veut porter du plastique contre sa peau ? Nous pensons que l’on peut faire mieux, et que les réponses sont dans la nature. » Jeremy Moon

Aujourd’hui, la marque cherche à aller plus loin dans sa démarche, et s’engage à continuellement chercher des alternatives pour obtenir des solutions naturelles, éthiques et durables. Pour Icebreaker, la nature est l’antidote pour équilibrer nos vies toujours plus rapides et mouvementées, dans un monde en perpétuel changement.

Icebreaker

La laine mérinos

Dans les années 1970, les fibres synthétiques se sont largement imposées, venant révolutionner l’industrie textile.  Elles étaient légères, faciles d’entretien et ne grattaient pas : tout pour plaire en apparence ! Ce type de fibre convient très bien à un mode de vie sédentaire, mais dès lors que l’on pratique le sport les inconvénients arrivent : transpiration, difficultés à sécher, mauvaise durabilité dans le temps …

La laine mérinos de son côté est ultra-légère, douce, ne gratte pas, résiste aux odeurs, et possède d’excellentes propriétés thermiques. De plus, elle est naturellement renouvelable, recyclable et biodégradable.

Icebreaker

S’engager pour un avenir plus durable

L’industrie des vêtements a beaucoup de chemin à parcourir pour réduire son impact sur la planète. L’ignorer n’est pas une option pour Icebreaker, qui s’engage et joue la carte de la transparence.

S’approvisionner en matière première brute et naturelle

Là où certaines marques proposent chaque saison de nouvelles innovations technologiques à partir de fibres synthétiques, Icebreaker reste fidèle à sa matière première : la laine merinos. 100 % naturelle, biodégradable et obtenue de manière éthique, elle se renouvelle chaque année.

Aujourd’hui, la production de la marque reflète un engagement en faveur des solutions naturelles. Plus de 84 % des tissus utilisés proviennent de fibres naturelles ; seuls 16 % sont artificiels.

S’approvisionner de façon éthique

En 1997, Icebreaker a été la première entreprise au monde à signer des contrats d’approvisionnement à long terme avec ses principaux fournisseurs de laine mérinos. Ils reposent sur une confiance mutuelle et une préoccupation commune pour le bien-être animal et l’environnement.

En effet, l’élevage Icebreaker moyen comporte 15 000 têtes, et s’étend sur 16 000 hectares. Les moutons disposent donc de tout l’espace dont ils ont besoin. De leur côté, les éleveurs partenaires de la marque s’engagent à respecter des normes strictes de bien-être animal. Cela est aussi valable pour les chiens de berger. Le mulesing (une ablation d’une partie de la peau pour éviter les attaques de mouches) est une pratique bannie par Icebreaker.

N’utiliser que ce qui est nécessaire

Icebreaker cherche à réduire au maximum son empreinte environnementale en minimisant l’utilisation d’eau et énergie sans son processus de transformation de la fibre en tissu.

Toujours agir de manière responsable

Chez Icebreaker, tout est dans les détails. C’est pour cela que la marque néo-zélandaise fait un maximum d’efforts pour assurer un assemblage et une finition réalisés de manière socialement et écologiquement responsable.

Créer pour le bien de tous

Tous les produits de la gamme ont une raison d’être et sont conçus pour durer. Qu’il s’agisse de premières couches, de sous-vêtements techniques ou d’accessoires pour hommes ou pour femmes, Icebreaker crée des produits répondant à un besoin.

L’ambition d’Icebreaker ? Réussir à remplacer tous les éléments synthétiques encore présents dans ses gammes d’ici à 2023. Dès cette année, les nouvelles collections ne comporteront plus d’acrylique, et depuis 2019 déjà la marque s’est équipée de sacs solubles dans l’eau pour la distribution et la livraison de des vêtements.

Si vous souhaitez en savoir plus, le Rapport de Transparence de la marque est disponible ici. Et pour retrouver tous les produits Icebreaker, rendez-vous en boutique ou sur notre site internet !

Icebreaker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *