[Rando] Comment bien lire une carte IGN ?

Que vous soyez un randonneur novice ou confirmé, l’orientation est un point très important, et savoir correctement lire une carte IGN va devenir essentiel dès lors que vous voudrez sortir des sentiers battus et vous aventurer sur de longues randonnées en préparant votre propre itinéraire. Dans cet article, retrouvez quelques points clé pour bien lire votre carte IGN !

Carte IGN

L’échelle de votre carte

Pour commencer, il faut que vous puissiez correctement apprécier les distances, en maîtrisant bien l’échelle de votre carte. Celle-ci va systématiquement être indiquée sur la couverture et dans la légende, avec deux nombres. Le premier représente la distance sur la carte, tandis que le second représente son équivalent sur le terrain.

La plupart des cartes sont éditées au 1:25 000 : 1 cm sur la carte correspond à 250m (25 000cm) dans la réalité , donc 4cm représentent 1 kilomètre.

Ne perdez pas le Nord

Les cartes IGN sont systématiquement orientées vers le nord, celui-ci se trouve donc en haut de votre carte lorsque vous la tenez à l’endroit, dans le sens des écritures. Si vous possédez une boussole, cela vous permettra de plus facilement vous repérer sur la carte en identifiant les repères tels que les sommets autour de vous.

Les couleurs

Sur une carte IGN, vous retrouverez toujours les mêmes couleurs :

  • le vert représente la végétation
  • le jaune représente les alpages et cultures
  • le bleu représente les points d’eau et courts d’eau (ruisseaux, rivières, lacs, plans d’eau, citernes…)
  • le noir représente les bâtiments et infrastructures (par exemple les télésièges)
  • le brun représente les courbes de niveau dont nous parlerons un peu plus loin dans cet article. Sur les glaciers et dans le cas de neiges éternelles, elles sont cependant représentées en bleu.

Routes, sentiers et itinéraires balisés

Chaque chemin va être représenté différemment, selon qu’il s’agisse d’une route ou d’un sentier:

  • Les sentiers sont représentés par un trait noir en pointillés.
  • Les routes asphaltées sont toujours signalées par deux traits pleins colorés. Leur épaisseur est dégressive pour représenter les autoroutes, routes nationales et départementales.
  • Les routes communales sont tracées en blanc.
  • Les chemins représentés par deux traits en pointillés sont des pistes carrossables tandis qu’un trait  noir désigne un chemin d’exploitation agricole ou forestier.

Les itinéraires balisés sont surlignés d’un trait rose foncé, qui sera plus épais pour les sentiers de type GR (sentiers de Grande Randonnée), et plus fin pour les petits sentiers locaux ou PR. S’il y a des itinéraires hors sentiers, la ligne rose sera représentée en pointillés. Le nom des principaux sentiers balisés est généralement indiqué le long de leur cheminement.

Courbes de niveau

Marquées en brun sur la carte, les courbes de niveau représentent le relief des massifs, en reliant tous les points de même altitude sous forme d’une ligne continue. L’écart entre ces courbes est généralement de 20 mètres en montagne et de 10 mètres en plaine, mais pensez à vérifier cette information dans la légende de votre carte car cela peut parfois varier. De plus, afin de vous repérer plus facilement, chaque palier de 100 mètres est généralement marqué d’une courbe de niveau plus épaisse.

Notez que l’espacement des courbes de niveau va également vous donner des indications sur l’inclinaison de la pente. En effet, plus elles sont rapprochées, plus la pente est forte; plus elles sont espacées, plus la pente sera faible voire plate. Lorsque la pente est très forte, notamment en haute altitude, et que les courbes de niveau sont tellement serrées qu’elles en deviennent illisibles, la carte comporte à la place un dessin spécifique pour représenter les secteurs rocheux et les falaises.

Si les courbes de niveau sont tracées en bleues, il s’agit d’un glacier ou de neiges éternelles.

Enfin, pour distinguer le haut et le bas d’un relief, aidez vous dans un premier temps des altitudes mentionnées sur certains points de la carte. Avec de l’expérience, l’éclairage, les ombrés et les rivières vous permettront une lecture plus aisée du terrain en 3D.

Ombrés de la carte IGN

Votre carte IGN va comporter des ombrés qui vous permettront avec un peu d’expérience de distinguer le terrain en trois dimensions pour une meilleure appréhension de sa topographie. L’intensité des ombrés matérialise la pente : plus il sont foncés, plus elle sera raide. Notez également que les ombrés sont toujours représentés sur le flanc sud-est d’un sommet, comme si l’éclairage du soleil parvenait du nord-ouest (en haut à gauche).

Refuges et sources d’eau

Connaître les différents points d’eau et refuges que vous allez rencontrer sur ou a proximité de votre itinéraire est important pour vous organiser, ou vous dépanner en cas d’imprévu; repérez les donc bien en amont !

Les sources d’eau sont imagées par un cercle bleu ou par un symbole en forme de goutte d’eau.

Les refuges sont indiqués par un symbole rose en forme de maison. S’il est plein avec une porte il s’agit d’un refuge ou gîte d’étape gardé, s’il est évidé en son centre avec une porte il s’agit d’un refuge non-gardé, et s’il n’a pas de porte il s’agit seulement d’un abri. Plus rarament, les refuges peuvent être indiqués par un rectangle noir plein surmonté d’un drapeau.

Tous ces éléments devraient vous permettre de mieux comprendre une carte IGN pour tracer vos premiers itinéraires de randonnée ! En cas de doute, référez vous toujours à la légende pour être certain(e) de bien interpréter les symboles et tracés de votre carte. 

lire une carte IGN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *