[Trail/Rando] Bien choisir sa pointure !

Comment choisir sa pointure de chaussures de randonnée ? Voici les conseils de notre équipe Approach pour des pieds bien équipés.

bien choisir sa pointure

Déterminer la morphologie de son pied

morphologie du pied

Tous les pieds sont différents. Trois grandes catégories peuvent néanmoins être distinguées :

  • le pied grec : le deuxième orteil en partant du pouce est le plus long,
  • le pied asiatique : les trois orteils sont à peu près de la même longueur,
  • le pied égyptien : le gros orteil est le plus long et le dernier le plus court.

Afin de vous assurer le meilleur confort possible lors de votre pratique, vous devez définir quelle est votre morphologie.

Connaître sa pointure

connaitre sa pointure

Contrairement au chaussures de ville, les chaussures pour la pratique d’une activité sportive nécessitent une mesure précise de la longueur du pied. Chaque millimètre compte !
Pour la mesure, pensez à placer correctement votre talon au bord du trait puis prenez la pointure au niveau de l’orteil le plus long.
Pour vous aider à mesurer la longueur de votre pied, téléchargez notre pédimètre (à imprimer à 100% sans marge d’impression).

L’importance de la largeur du pied

la largeur du pied

La largeur du pied est également un élément crucial dans le choix de votre chaussure. Il n’est pas conseillé d’être trop serré dans ses chaussures pour une question de confort. Pensez aussi que lors de votre pratique ou selon le moment de la journée, votre pied aura tendance à gonfler. Pour calculer votre largeur de pied, utilisez notre mètre-ruban (à imprimer à 100% sans marge d’impression). Placez-le au niveau du petit orteil puis tirez-le jusqu’à l’os du gros orteil. Pour finir, faites le tour de votre pied afin d’en obtenir la largeur totale.

Astuces pour choisir sa pointure

astuces pour choisir sa pointure

Mesurez votre pied le soir car ce dernier gonfle dans la journée (afflux sanguin). En randonnée, balade et plus encore en Trail, l’afflux sanguin est très important. Laissez au moins un centimètre à l’avant du pied.
En effet, à la descente, le pied “glisse” naturellement vers l’avant de la chaussure même si celle-ci est serrée. En prenant une taille au-dessus de votre pointure habituelle, vous éliminez le risque de douleurs au niveau des ongles (ongles bleus). Mesurez votre pied fort : c’est le pied le plus long qui “achète”. Sinon, cela entraîne aussi des risques de douleur à l’extrémité des orteils lors de la descente…
Dernière petite astuce pour vérifier que la taille vous convient quand vous essayez une chaussure : vous devez arriver à passer votre index entre le talon et la chaussure délassée, orteils à plat et en butée à l’avant, ou sortir la semelle, positionner le talon sur le bord arrière : il doit vous rester la largeur d’un doigt à l’avant.

Le choix primordial de la chaussette

porter de bonnes chaussettes

Portez votre attention sur la composition des chaussettes et privilégiez des matériaux qui ont une bonne capacité de séchage comme la laine, le synthétique ou un mélange
Sachez que le coton et la soie sont longs à sécher. Pour les chaussettes en laine, une proportion de polyamide est indispensable pour que la chaussette conserve parfaitement sa forme. Choisissez la hauteur (basse, mi-longue, longue) et l’épaisseur de chaussette en fonction de votre activité. Optez pour une chaussette plutôt fine si vous privilégiez un séchage rapide. Si vous souhaitez un apport de chaleur, optez pour une plus épaisse. Attention, si la chaussure est ajustée, la chaussette doit être fine… Enfin portez votre attention sur la qualité du tissage (zone différenciée, coutures plates, forme asymétrique, etc.). Cela permet de différencier les modèles suivant vos activités. Toutes les marques ne se valent pas ! Chez Approach, nous avons sélectionné uniquement des marques ayant un vrai savoir-faire (Falke, Monnet, Thyo, Teko, Lorpen, …)

L’ajout de semelle

ajout de semelle

Les chaussures sont livrées avec de simples semelles de propreté.

Le talon doit être bien calé à l’arrière de la chaussure et ne pas bouger pour éviter les ampoules et frottements. Un bon serrage de la chaussure est indispensable pour éviter ce type de désagrément. Si le talon bouge encore, il est toujours possible d’ajouter une semelle adaptée à la morphologie de votre pied (pré-moulée ou à mouler). Chaque pied est unique et une semelle sur-mesure apporte confort et calage pour un bon maintien de la voûte plantaire et du talon.

Si vous portez des semelles (type orthopédiques), il est indispensable d’évaluer leur volume pour choisir sa pointure. Il est conseillé d’apporter les semelles lors de l’achat de vos chaussures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *