[Ultra Trail] En route vers l’UTMB avec Kévin Piesset ! #3

En début d’année, nous vous présentions le grand projet de notre ambassadeur Kevin Piesset: courir l’UTMB pour l’année de ses 30 ans ! Il partage depuis avec nous sa préparation et ses trails qualificatifs: dans cet article, retrouvez le compte rendu de sa participation à l’Ultra Trail de Boulieu et ses 112km / 4800D+, ainsi que la liste de ses équipements.

Préparation au Trail de la Restonica

A la suite du Trail des Balcons d’Azur, et mes 5 premiers points ITRA en poche, je m’accorde une phase de récupération de deux semaines. D’abord une première semaine de coupure totale, puis une reprise en douceur avec du vélo et de la course plaisir.

J’essaie de reprendre progressivement, mais rapidement le mental me demande de refaire du long et de retrouver les sensations vécues lors de ma récente course ! J’ai de toute façon pour prochain objectif l’ultra trail de la Restonica en Corse qui a lieu dans 8 semaines, donc pas de temps à perdre.

L’entraînement prévu est simple : maintenir un volume hebdomadaire élevé avec au minimum 60km de course à pied ainsi que du vélo, et insérer un week-end choc 2 semaines avant la course avec 120 kilomètres à parcourir en 3 jours.

Imprévus

Les choses ne se passent malheureusement pas toujours comme prévu, et un problème de santé accompagné d’une période intense professionnellement me contraignent à modifier mon planning. Je passe 5 semaines entre traitement et travail et me voilà vraiment trop juste pour partir sur un ultra trail de 110 km avec 7 200m de D+.

Mon voyage pour la Corse étant déjà réservé, je profite de cette occasion pour malgré tout m’aligner sur les 35km et 3 000m D+ du Tavignanu Trail sur lequel je me fais vraiment plaisir.

Sur toute la période d’été, mes contraintes professionnelles restent fortes avec mon activité de moniteur escalade et mes fonctions de directeur de la salle Climb Up Aix. Mais l’objectif UTMB reste malgré tout en tête, et je me replonge rapidement dans les agendas de courses à 5 points ITRA.

Ultra Trail de Boulieu

Le rendez-vous est pris, ce sera donc l’ultra trail de Boulieu avec ses 112 km et 4800 de D+. Entre l’Ardèche et la Loire, la course permet de découvrir les montagnes du  Haut Vivarais. La croix de Chirol, le col de la Chamrousse, le Grand Feltin, ou encore le Chirat Blanc et le sommet de la Roche des vents… Il ne s’agit pas d’un parcours très alpin, mais le dénivelé et les passages techniques sont bien présents !

J’ai 6 semaines de préparation devant moi et un planning professionnel encore chargé mais j’adapte mon planning d’entraînement.

Je commence par 2 semaines de montée en intensité : Lundi sortie de 10 à 15 km avec du dénivelé, mardi sortie rapide avec travail de foulée, mercredi sortie longue de 15 à 20km.

Puis les deux semaines suivantes j’ajoute également le vendredi 10km à plat en endurance fondamentale, et une sortie longue de plus de 25 kilomètres  le week-end. J’arrive donc sur la ligne de départ de l’ultra Trail de Boulieu avec seulement une vingtaine de sorties en 6 semaines, je sais que c’est peu et qu’il va falloir gérer.

Je termine Finisher de la course en 18h24, je suis satisfait de ce résultat et je dois je pense cette réussite à mon programme de course et de nutrition. J’ai en effet découpé la course en 6 segment de 16 à 21 km rythmés par les ravitaillements, et pour chaque segment j’ai un pack nutrition avec barres et gels, ainsi qu’un résumé avec dénivelé, distance, barrière horaire et rythme minimum pour tenir.

Sur le déroulé de la course, j’arrive au deuxième ravitaillement (38 km) frais et avec une avance de 4h sur la barrière horaire. A partir de là, je sais que je vais finir en prenant mon temps, j’essaie donc de gérer les montées, prendre du rythme en descente et dérouler sur le plat. Le mental et l’objectif d’atteindre les 10 points ITRA en fin de course sont clairement responsables de ma bonne humeur tout au long de la course.

Kevin Piesset Approach Outdoor ultra trail
Kevin Piesset Approach Outdoor

Check-list

Sac Salomon adv skin 12 set : bon volume de sac (12 litres) avec un bon confort. Les filets de poche sont résistants et extensibles, et les grandes poches dans le dos sont accessibles sans enlever le sac ce qui est un réel avantage. On peut y mettre un coupe vent, une flasque, des lunettes de soleil, sa couverture de survie et le reste du matériel obligatoire, bref tout ce qui encombre part dans cette poche et on l’oublie rapidement. Le seul élément manquant est un support pour bâtons, mais il suffit d’y ajouter un carquois.

Chaussures La Sportiva Akasha : après plusieurs essais en tout genre, j’ai définitivement trouvé chaussure à mon pied chez La Sportiva. Pour mon gabarit (63kg), les Akasha sont dynamiques et réactives, tout en conservant un amorti et une protection du pied idéale pour les distances ultra trail. Sur les courses plus courtes (jusqu’à 45 kilomètres), j’apprécie le modèle Bushido qui est beaucoup plus léger et nerveux avec un amorti plus léger.

Short Salomon S-lab Exo Twinskin : C’est la première fois que j’utilise la technologie de compression sur un short. Je n’ai pas senti d’effet majeur mais le niveau de confort est excellent. Respirant et léger, il limite efficacement les vibrations et les frottements.

T-shirt sans manches Compressport : Ultra light et respirant. Je n’ai jamais eu de problème de fortement, de brûlure ou autres. On a l’impression de courir torse nu mais le sac frotte pile au bon endroit sur le tissu qui protège bien la peau.

Manchettes Compressport : c’est la première fois que je les utilise. C’est plus une protection contre le froid ou le soleil. L’action annoncée de limiter les vibrations est à mon sens peu perceptible, mais peut-être qu’avec l’utilisation de bâtons leur action est plus visible. J’ai également utilisé des manchons à partir de la mi course, qui m’ont apporté un second souffle pour les mollets. Leur action sur la circulation est en effet loin d’être négligeable sur ces distances.

Prochaine étape : le tirage au sort UTMB, croisez les doigts pour moi !

Pour me suivre, rdv sur Strava : @Kévin Piesset ou Instagram : @Kevin_piesset

Articles précédents:  #1 et #2

Kevin Piesset Approach Outdoor
Kevin Piesset Approach Outdoor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *