[Rando] Réchaud de randonnée : lequel choisir ?

Vous partez en randonnée sur plusieurs jours, et vous ne savez pas quel réchaud choisir ? Selon que vous décidiez de partir ultra-léger ou de partager votre matériel, que vous partiez en France ou à l’étranger, et en fonction de la zone où vous allez, votre choix ne sera pas forcément le même. Dans cet article, l’équipe d’Approach Outdoor fait le point sur les différents types de réchauds pour vous aider dans votre choix.

Choisir un réchaud à gaz

Commençons par les réchauds à gaz. Simples et très efficaces, ils permettent d’un simple coup de briquet au niveau de l’arrivée de gaz de produire une flamme au rendement élevé et précis. Leur efficacité en fait donc le type de réchaud le plus communément utilisé par les randonneurs, toutefois attention : si vous partez à l’étranger, il vous sera formellement interdit de les transporter par voie aérienne. De plus, vous ne trouverez pas forcément de recharges de cartouches dans certains pays, et celles-ci prennent de la place, elles ne seront donc pas les plus adaptées à un long séjour en autonomie totale.

Si vous faites le choix d’un réchaud à gaz, vous constaterez qu’il existe plusieurs types de cartouches, chacune compatible avec un type de réchaud : les cartouches à valve filetée, à valve non filetée, et les cartouches perçables.

Les réchauds à gaz classiques

Modèle le plus simple, il s’agit d’un brûleur qui vient se visser directement sur une cartouche de gaz adaptée. Il présente l’avantage d’être léger et très compact. Lors de votre choix, faites bien attention au type de cartouche compatible pour ne pas acheter un réchaud et une bouteille qui ne fonctionnent pas ensemble.

Les réchauds duo

Contrairement à ceux précédemment cités, les réchauds « duo » présentent l’avantage d’être compatibles avec tous types de cartouches, très pratique si vous devez vous réaprovisionner dans un lieu ou les choix sont très limités. L’alternative à cela sera un adaptateur de cartouche comme celui proposé par Elderlid.

Les réchauds à cartouche déportée

Sur ce type de réchaud, la cartouche ne se visse pas sur le brûleur : les deux éléments sont reliés via un tuyau d’alimentation. Cela permet d’apporter plus de stabilité et de sécurité à l’ensemble de votre installation, mais également d’utiliser de plus grandes casseroles si vous partagez votre réchaud avec plusieurs compagnons de voyage.

De plus, cela vous permettra d’optimiser l’utilisation de votre cartouche jusqu’au bout, en la renversant lorsque vous arrivez à la fin de son utilisation.

Les réchauds à gaz compacts

Pour finir, les réchauds à gaz compact sont des réchauds deux en un, composés d’un brûleur et d’une popote, directement reliés l’un à l’autre avec un diffuseur de chaleur.

Cela permet non seulement d’optimiser l’encombrement et le poids de votre équipement, mais aussi la consommation de gaz et la vitesse de chauffe. Ils sont donc un très bon choix en terme d’efficacité et d’encombrement, mais ne conviendront pas pour de grands volumes, notamment si vous partagez votre matériel.

Le Jetboil Flash est le modèle de référence dans cette catégorie, grâce à sa légèreté et son encombrement très réduit : en moins de deux minutes, vous pourrez faire bouillir 1/2L d’eau.

Réchaud à gaz simple - Pocket rocket DLX - MSR
Réchaud à gaz simple - Pocket rocket DLX - MSR
windburner duo system - MSR
Windburner duo system - MSR
Réchaud 2 en 1 - Jetboil Flash
Réchaud 2 en 1 - Jetboil Flash

Choisir un réchaud à combustible

Les réchauds à combustible fonctionnent différemment des réchauds à gaz : cette fois ci, le combustible (essence, sans plomb, kérosène) est mis sous pression puis vaporisé. En effet, on actionne une pompe qui va mettre sous pression le combustible et l’envoyer sur le brûleur pour produire et maintenir la flamme.

Ils présentent l’avantage de pouvoir être utilisés partout car le carburant sera plus facilement disponible que le gaz, et résisteront aux températures les plus basses, les réchauds à combustible seront donc le plus souvent utilisés lors des grandes expéditions.

Attention toutefois, si le combustible est facile à trouver, il est plus délicat à transporter et nécessite quelques précautions. De plus, il faudra bien l’entretenir : selon la pureté du combustible, le gicleur peut facilement s’encrasser, il faudra donc régulièrement penser à le nettoyer, et éventuellement emporter un kit de réparation.

Réchaud Multicombustible - whisperlite combo - MSR
Réchaud Multicombustible - whisperlite combo - MSR
Muka stove - Soto
Muka stove - Soto
Nova Multifuel réchaud - Primus
Nova Multifuel réchaud - Primus

Les réchauds de poche

Pour finir, si vous souhaitez voyager vraiment très léger, par exemple dans le cadre d’un trail en autonomie tel que le marathon des sables, notez qu’il existe des réchauds de poche fonctionnant simplement avec des petites pastilles de combustible ESBIT. Bien abrité du vent, cette solution fonctionne très bien pour réchauffer un repas individuel, mais n’est pas celle à privilégier si vous pouvez vous permettre d’emporter un véritable réchaud à gaz ou à combustible

 

Tous ces éléments devraient vous permettre de choisir le réchaud qui vous correspondra le mieux : à vous les soirées à la belle étoile et les délicieux plats lyophilisés préparés avec amour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *