[Rando] Tente de randonnée, trekking et camping : comment la choisir ?

Vous souhaitez acquérir une tente de randonnée pour votre premier trek en autonomie, un bivouac ou pour partir camper ? Type de toit, saisonnalité, nombre de places, matériaux de construction, poids … les critères de choix sont nombreux, et dans cet article, nos experts Approach Outdoor vous aident à choisir la tente qui vous correspondra le mieux !

Quel indice de saisonnalité ?

Avant toute chose, réfléchissez à l’usage futur de votre tente : allez-vous l’emporter uniquement pour des bivouacs d’été dans le Sud de la France, ou également pour des expéditions hivernales ? Le lieu et la période d’utilisation de votre tente vont impacter votre besoin, c’est pourquoi les tentes sont classées selon trois indices de saisonnalité : 2, 3, ou 4 saisons.

Tentes 2 saisons : Idéales pour une utilisation du fin de printemps au début de l’été, elles sont conçues pour les températures douces et conditions météo favorables.

Tentes 3 saisons : Plus résistantes que les tentes 2 saisons, elles pourront être utilisées du début du printemps à la fin de l’automne, et vous protégeront des mauvaises conditions météo auxquelles vous pourrez faire face.

Tentes 4 saisons : Conçues pour résister aux conditions météo les plus difficiles, elles peuvent être utilisées l’hiver aussi bien que l’été et résistent à la neige.

Exemple de tente 3 saisons : hornet 2p - Nemo
Exemple de tente 3 saisons : hornet 2p - Nemo
Exemple de Tente 4 saisons : Manaslu 2 – Ferrino
Exemple de Tente 4 saisons : Manaslu 2 – Ferrino

Solidité et imperméabilité

Au-delà de l’indice de saisonnalité, il faudra également prendre en compte les matériaux de construction de votre tente pour vous assurer de sa bonne résistance aux éléments naturels auxquels vous pourriez être confrontés.

Imperméabilité : C’est l’indice Schmerbers de votre tente, indiqué en mm, qui va déterminer l’imperméabilité de sa toile extérieure et de son tapis de sol. Il varie en général entre 1500mm pour les toiles légères que l’on retrouvera sur des tentes 2 saisons, et 6000mm pour les toiles de tentes les plus hydrophobes, dédiées aux expéditions hivernales.

Solidité : les matériaux de construction de votre tente de camping vont impacter sa solidité, et les plus résistantes disposeront d’arceaux croisés pour garantir une bonne stabilité et une forte résistance au vent. La plupart du temps, ces derniers seront fabriqués dans un alliage à base d’aluminium, mais vous les trouverez parfois aussi en carbone : plus légers, ils sont également plus fragiles et à manipuler avec précaution ! Concernant les coutures, les thermo-soudures seront à privilégier car plus étanches et résistantes.

Quelle forme choisir pour votre tente ?

Il existe de nombreuses formes de tentes de randonnée, mais les trois types de tentes les plus rencontrées seront les tentes tunnel, dôme, ou géodésique.

Tente Tunnel

Avantages : Sa structure est minimaliste et légère, et elle résiste bien au vent… à condition d’être correctement orientée !

Inconvénients : Elle n’est pas auto-portante, elle nécessite donc d’avoir un sol adapté pour pouvoir planter des sardines. Son montage peut parfois être plus difficile, notamment si les conditions météo sont mauvaises.

Tente dôme (ou tente igloo)

Avantages :  Sa structure autoportante avec deux arceaux qui se croisent pour rejoindre les 4 coins est très facile à monter. Elle est également très confortable avec un grand habitacle, et c’est donc la plus fréquemment proposée par les fabricants.

Inconvénients : Plus encombrante et moins résistante au vent qu’une tente tunnel, elle n’est pas recommandée pour les altitudes au-dessus de 2500m.

Tente géodésique

Avantages : Il s’agit d’une version optimisée de la tente dôme, qui offre une plus grande stabilité et une meilleure résistance au vent grâce à un plus grand nombre d’arceaux.

Inconvénients : Sa construction plus aboutie la rend plus lourde et encombrante qu’une tente tunnel ou dôme.

Exemple de tente tunnel : Minima 1 sl – Camp
Exemple de tente tunnel : Minima 1 sl – Camp
Exemple de tente dôme : Galaxi 2p & footprint – Nemo
Exemple de tente dôme : Galaxi 2p & footprint – Nemo
Exemple de tente géodesique
Exemple de tente géodesique

Quel poids pour votre tente de randonnée ?

Lors d’une randonnée sur plusieurs jours, on cherche en général à alléger au maximum le poids de son matériel, mais dans le cas de la tente, le gain de poids se fera souvent au détriment du confort et de l’espace habitable. A vous de déterminer quels sont vos réels besoins en fonction des éléments précédemment cités et notamment des conditions météo, mais si vous évoluez en haute altitude, ne faites pas de concession sur la résistance aux intempéries de votre tente de montagne ! De manière Générale, le poids d’une tente double toile peut varier de 800 à 1200 grammes/personne, mais les tentes mono toile ultra légères peuvent descendre jusqu’à 500 grammes/personne.

L’encombrement a lui aussi son importance : votre tente doit pouvoir tenir sur votre sac à dos, ou même rentrer à l’intérieur dans le meilleur des cas. Sa housse d’origine sera souvent destinée au rangement chez soi, mais trop grande et inadaptée pour une randonnée, il faudra donc choisir une housse compressible étanche.

Tente mono toile ou double toile ?

La plupart des tentes de trekking sont équipées d’une double toile, qui permet à la fois de garantir une bonne ventilation et d’éviter les problèmes de condensation.

Si vous cherchez à privilégier la légèreté précédemment évoquée, une tente mono toile pourra vous convenir, mais attention à la condensation qui peut se former à l’intérieur de la tente. Si les conditions météo sont particulièrement clémentes, ce type de toile peut cependant être tout à fait adapté, notamment si vous avez la possibilité de dormir avec la porte légèrement entre-ouverte.

Tente 1, 2, 3 ou 4 places ?

Si vous partez à plusieurs, il sera toujours plus avantageux d’emporter une tente à partager pour optimiser le poids global de votre équipement, en répartissant bien sûr le matériel pour équilibrer et alléger les sacs.

On pourrait logiquement penser qu’une tente 1 place convient à une personne, une tente 2 places à deux personnes, une tente 3 places à trois personnes et ainsi de suite, mais en réalité, si vous souhaitez conserver vos sacs et chaussures de randonnée à l’intérieur de la tente, vous allez vite vous retrouver à l’étroit à 2 dans une tente 2 places. Il est donc généralement recommandé de choisir un nombre de place supérieur au nombre de randonneurs, sauf si la tente possède une abside qui vous permettra de ranger vos sacs sans empiéter sur l’espace intérieur.

Tente 1 place
Tente 1 place
Tente 2 places
Tente 2 places
Tente 3 places

Les accessoires

Pour finir, si après avoir analysé tous les critères précédemment cités vous hésitez entre deux modèles, les accessoires proposés sur votre tente de randonnée pourront faire pencher la balance. En effet, certaines tentes possèdent des poches intérieures plus ou moins grandes, des sardines de rechange, des cordons et zips plus ou moins pratiques, ou encore des kits de réparation.

 Pour finir, lors du choix de votre tente ne pensez pas uniquement à votre prochain voyage, mais à l’usage global que vous allez vouloir en faire : une tente 4 saisons de forme géodésique pourra convenir aussi bien à un usage hivernal qu’estival, tandis qu’une tente mono-toile 2 saisons ne vous accompagnera pas au-delà du début de l’automne ! Tous ces éléments devraient vous permettre de bien choisir votre tente, et en cas de doute nos experts Approach Outdoor seront là pour vous conseiller en boutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *