[Rando] Chaussures de randonnée : comment bien les choisir ?

Un grand soleil, un superbe parcours en montagne, une grande forme… et un plaisir gâché après quelques heures de randonnée à cause de pieds douloureux: nous sommes nombreux à avoir déjà été confrontés à cette situation! Choisir ses chaussures de randonnée parmi la multitude de modèles existants n’est pas toujours facile, et pourtant elles sont l’élément le plus important de votre équipement. Dans cet article, découvrez les différents types de chaussures de randonnée, et les critères à regarder lors de votre achat!

 Quel type de chaussures de randonnée choisir ?

Chaussures basses

On parle de chaussure de randonnée basse lorsque celle-ci arrive en dessous de la malléole.

Les chaussures de randonnée basses sont plus légères que les modèles hauts, tout simplement parce qu’elles couvrent une moins grande partie de votre pied et ne nécessitent donc pas autant de matériaux. La surface de contact entre le pied et la chaussure étant réduite, elles sont de ce fait souvent aussi plus confortables.

Même si la cheville n’est pas soutenue à proprement parler, la chaussure reste renforcée pour apporter du maintien: les chaussures de randonnée basses sont donc recommandées pour les rando à la journée, avec un rythme soutenu et un sac peu chargé. En revanche, si vous transportez un sac lourd, votre cheville aura certainement besoin d’un maintien supplémentaire, apporté par une chaussure plus haute.

Les + : Légèreté, confort, déroulé de pied naturel et marche rapide

Les – : Moins de maintien qu’avec un modèle haut, ne convient pas aux randonnées avec une charge très lourde à transporter; attention aux coups sur les malléoles!

Chaussures hautes

On parle de chaussure haute lorsque celle-ci monte au dessus de la cheville.

Les chaussures de randonnée hautes sont plus lourdes, mais protègent totalement la cheville et seront particulièrement adaptées aux treks sur plusieurs jours, aux marches difficiles en montagne avec un fort dénivelé et un sac lourd à transporter.

Attention cependant, si vous utilisez ce type de chaussures pour des randonnées plus courtes avec un sac léger, leurs atouts peuvent devenir une contrainte, et elles manqueront certainement de souplesse et de respirabilité. De plus, il n’est pas forcément bon de toujours surprotéger sa cheville, qui s’habituera au maintien et sera de ce fait plus sujette aux blessures dès lors qu’elle en recevra moins.

Les + : Excellent maintien de la cheville, confort dans la durée, adaptées aux terrains et conditions météo difficiles

Les – : Moins confortables pour une randonnée à la journée, nécessitent souvent un temps d’adaptation pour les “faire”.

Chaussures mi-hautes

A mi-chemin entre les deux types de modèles précédemment cités, on trouve également des chaussures à tige “mid”, dont le collier vient se positionner au niveau de la malléole. Elles constituent un bon compromis entre maintien et légèreté, sans pour autant apporter 100% des avantages de la chaussure basse ou haute.

Sandales

Pour finir, les sandales de randonnée constituent une catégorie de chaussures à part entière, et connaissent une popularité grandissante de par leur légèreté et leur côté minimaliste.

Imbattables au niveau du poids et de la respirabilité, elles pourront convenir aux randonnées d’été, offrant une liberté inégalable à votre pied et minimisant le risque d’ampoules. En revanche, tout comme les chaussures à tige basse, elles ne conviendront pas aux treks nécessitant le portage d’un sac très lourd. Si vous optez pour une sandale de randonnée, notez que certains modèles sont dotés d’un pare-pierre à l’avant et de renforts sur les côtés, pour apporter un minimum de protection et de maintien à votre pied.

Exemple de chaussure basse: Mtn Trainer gtx - Salewa
Exemple de chaussure basse: Mtn Trainer gtx - Salewa
Exemple de chaussure ‘mid’: Hike up mid gtx - Millet
Exemple de chaussure ‘mid’: Hike up mid gtx - Millet
Exemple de chaussure haute: Marmolada pro - Scarpa
Exemple de chaussure haute: Marmolada pro - Scarpa
Exemple de sandale de randonnée: Terra fi lite leather - Teva
Exemple de sandale de randonnée: Terra fi lite leather - Teva

Quelle matière choisir pour vos chaussures de montagne ?

Chaussures de randonnée en cuir

Le cuir est une matière souple mais solide qui résiste bien à l’abrasion et durera dans le temps. Des chaussures de randonnée en cuir pourront durer de nombreuses saisons, elles nécessitent cependant un entretien régulier, et il faudra notamment penser à les réimperméabiliser de temps en temps.

Chaussures de randonnée en suède et nubuck

Le suède et le nubuck sont deux dérivés du cuir, obtenus après un processus de sablage, qui en font des matières plus respirantes et fines que le cuir brut, mais également moins solides. Leur durée de vie sera donc généralement plus courte que celle d’une paire en cuir classique, et ces chaussures de marche sont à réserver aux randonneurs les plus soigneux.

Retrouvez tous nos produits d’entretien.

Chaussures de randonnée en cuir synthétique

Malgré une apparence relativement similaire à celle du cuir, le cuir synthétique est une matière moins résistante à l’abrasion mais aussi moins respirante. Il présente cependant l’avantage de moins absorber l’eau, et son coût est moins élevé.

Chaussures de randonnée en mesh

De plus en plus de fabricants comme par exemple Salomon proposent des modèles de chaussures de trekking en tissu synthétique (nylon, kevlar, polyester), similaire à celui des chaussures de Running / Trail. Les tissus en mesh sont plus légers que le cuir, très respirants, et très souples. En contrepartie, ils sont également très perméables et moins durables.

Chaussures de randonnée en plastique

Certaines chaussures d’alpinisme sont composées en grande partie de plastique, qui présente l’avantage d’être très rigide quand cela est nécessaire, mais cette rigidité est également un inconvénient en terme de confort, et rend les chaussures très peu respirantes. Le plastique sera cependant un atout clé pour apporter du renfort sur certaines parties des chaussures de randonnées composées d’autres matières, notamment les talons, les orteils, et les renforts latéraux.

Exemple de chaussure en cuir : Quest 4d 3 gtx - Salomon
Exemple de chaussure en cuir : Quest 4d 3 gtx - Salomon
Exemple de chaussure en suede : Dragontail LT - Garmont
Exemple de chaussure en suede : Dragontail LT - Garmont
Exemple de chaussure en mesh : X ultra mid gtx - Salomon
Exemple de chaussure en mesh : X ultra mid gtx - Salomon

Quelle rigidité pour vos chaussures de randonnée ?

La rigidité de votre chaussure de randonnée dépendra grandement de sa semelle, et vous pouvez facilement tester la rigidité d’une chaussure en essayant de la plier.

Pour aborder des parcours à fort dénivelé et des terrains difficiles en montagne, une semelle rigide sera préférable et vous apportera plus de protection, de force et de meilleurs appuis.

Sur des terrains plus faciles et avec un dénivelé moindre, une chaussure à semelle plus souple sera plus agréable car plus légère, et permettra un bon déroulé du pied.

 Imperméabilité et respirabilité de vos chaussures de randonnée

Garder les pieds au sec est un point réellement important en montagne, aussi bien pour vous préserver des ampoules que pour éviter coup de froid et inconfort. Cependant, une chaussure totalement imperméable manquera de respirabilité.

Le bon compromis sera donc une membrane de type Gore-tex: elle vient se positionner entre la couche intérieure et la couche extérieure de la tige, et apporte une très bonne imperméabilité, tout en laissant votre pied respirer. Les Salomon X ultra mid 2 gtx sont par exemple équipées de cette membrane.

Comment choisir votre pointure et largeur de chaussant ?

Vous avez trouvé LE modèle de chaussure de trekking idéal par rapport à votre pratique ? Ne laissez pas un mauvais choix de pointure vous apporter inconfort et ampoules ! L’idéal est de pouvoir essayer votre chaussure en magasin, mais de manière générale il est conseillé de prendre 1/2 pointure au dessus de votre pointure habituelle pour les modèles bas, et 1 pointure au dessus pour les modèles hauts. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter le tableau de correspondance présent sur chacune de nos fiches articles et à mesurer votre pointure à l’aide de notre pédimètre.

Notez également que certains modèles ont un chaussant plus ou moins large: votre choix dépendra de votre forme de pied, mais une chaussure bien adaptée devra dans tous les cas maintenir votre pied stable au cours des mouvements de marche. Un bon système de laçage permettra d’ajuster son maintien. Si besoin, une paire de semelles pourra également venir en complément pour apporter un amorti supplémentaire et maintenir votre pied.

Pour tout savoir sur le choix de la bonne pointure, retrouvez également notre guide et notre article de blog consacrés à ce sujet.

Vous l’aurez compris, il n’existe pas de modèle de chaussure de randonnée universelle et parfaitement adaptée à toutes les pratiques: il faudra savoir faire des compromis, et vous orienter vers celle qui convient le mieux à votre type d’utilisation ! Pour finir, n’oubliez pas qu’une bonne paire de chaussures doit-être accompagnées de chaussettes elles aussi adaptées à votre pratique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *