[Escalade] Comment bien reprendre après l’hiver ?

La fin de la trêve hivernale approche, et vous vous apprêtez à reprendre vos premières sorties escalade en falaise. Pour les plus chanceux, vous aurez pratiqué en salle durant ces quelques mois, pour les autres il s’agira d’une reprise après une plus ou moins longue période sans grimper. Kévin Piesset, ambassadeur Approach Outdoor et moniteur d’escalade vous donne ses conseils pour attaquer cette nouvelle saison en toute sérénité ! 

Échauffez vous bien

L’échauffement devrait être un rituel obligatoire avant chaque début de séance, mais il est encore plus primordial en début de saison : quel que soit votre niveau en escalade ne le négligez surtout pas !

Échauffement général

Commencez par échauffer vos grands groupes musculaires et votre cardio : en falaise, la marche d’approche devrait généralement être suffisante à faire monter le cardio. Vous pouvez jouer avec votre rythme de marche, en fonction du terrain et de la durée : pour une courte marche de 15 minutes essayez d’avoir un pas rapide et dynamique. A l’inverse si vous allez grimper dans les Calanques avec 45 minutes de marche vallonnée, inutile d’accélérer le pas.

Échauffement spécifique

Préparez ensuite les muscles, tendons et articulations qui vont être directement sollicités lors de la séance d’escalade. L’usage d’élastiques de gym est de plus en plus courant pour l’échauffement: très pratiques, ils ne pèsent rien et ne prendront pas de place dans votre sac. Attention, il faut bien choisir un élastique à faible résistance pour être en échauffement et non en renforcement musculaire: l’idée est de réveiller l’ensemble des articulations des membres supérieurs. Enfin, notez que plus la météo est fraîche, plus long et progressif sera l’échauffement, afin de bien faire monter votre corps en température sans le brusquer.

Pour terminer votre échauffement, rien ne vaut une première montée dans une voie facile en prenant le temps de faire chaque mouvement et en ayant une grimpe lente et fluide.

Reprenez progressivement

Les premiers beaux jours arrivent, les conditions sont bonnes et les occasions d’aller grimper se multiplient, mais attention à ne pas trop vouloir en faire d’un coup : à la reprise, évitez d’enchaîner deux séances d’escalade sur deux journées consécutives, et alternez vos séances avec les autres sports que vous pratiquez (voir  notre article “comment bien finir son année de grimpe et préparer la prochaine ?” )

Régresser pour mieux grimper !

En fin de saison dernière, vous aviez bien progressé et atteint une cotation … oubliez-là momentanément ! Avec la trêve hivernale, et même si vous vous êtes un peu entraîné(e) en salle, vous allez forcément avoir légèrement régressé. Vouloir revenir d’emblée à votre plus haut niveau de cotation serait une grosse erreur : vous risquez d’une part la blessure en réattaquant trop fort et en donnant votre maximum dès les premières sorties, et d’autre part de totalement vous démotiver en constatant que vous échouez là ou vous étiez à l’aise seulement quelques mois auparavant.

Oubliez donc vos derniers repères et choisissez des voies abordables et agréables pour commencer, prenez votre temps et savourez simplement de pouvoir goûter de nouveau aux sensations de l’escalade en falaise!

En général, après un arrêt d’un mois ou deux, vous aurez perdu un peu de continuité mais vous aurez encore un niveau de force correct, veillez donc à adapter la durée de vos séances. Préférez reprendre avec de longues séances en volume de grimpe sans aller cherche des cotations max comme vous le faisiez avant votre coupure, c’est comme cela que votre niveau reviendra au plus vite !

Vérifiez votre équipement d’escalade

Avant toute reprise, il sera indispensable de contrôler vos équipements, aussi bien au niveau de leur conditions de stockage que de leur usure.

Les conditions de stockage du matériel sont en effet très importantes pour la conservation de celui-ci : cordes, baudriers, dégaines et sangles doivent être conservés à l’abri du gel, de l’humidité et du soleil.

Les contrôles EPI (Equipements de Protection Individuels) commencent quand à eux par la notice d’utilisation de chaque produit. De manière générale, corde et baudrier vont pouvoir se conserver 5 ans en stockage et 5 ans en utilisation soit une durée de vie maximale de 10 ans. En fonction des notices d’utilisation, un nombre de chutes possible ou des restrictions d’utilisation peuvent également être stipulés. Si tout est bon, un contrôle visuel permet de vérifier le matériel : pensez à passer toute la corde dans vos mains afin de contrôler un possible écrasement de la corde, vérifiez l’état du pontet et des sangles du baudrier, et que les éventuelles traces d’usure sur les mousquetons n’excèdent pas 1mm.

Au moindre doute, prenez conseil auprès d’un professionnel ou profitez-en pour passer sur un modèle plus récent, nos experts Approach sont là pour vous conseiller en boutique!

L’escalade en falaise est une pratique exigeante, et la reprise peut parfois être ingrate, mais n’oubliez pas: une longue et belle saison vous attend, prenez le temps de l’amorcer en respectant ces quelques règles pour pouvoir en profiter pleinement !

Kévin Piesset, moniteur escalade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *