[Ski de rando] 8 jours de raid au Kirghizistan avec Franck !

franck touchard vendeur approach aix en provence
Franck Touchard

12 mars 2018 : les sacs sont prêts ! Décollage pour le Kirghizistan.
Franck Touchard, vendeur verticalité et ski dans notre magasin Approach Aix-en-Provence, part pour huit jours de raid à ski accompagné de sa compagne Stéphanie et de deux amis suisses. Ce pays, ils le connaissent déjà pour y avoir pratiqué l’alpinisme pour les uns, le vélo pour les autres. Pays montagneux d’Asie centrale situé le long de la route de la soie, il offre de vastes étendues vierges de tout passage idéales pour le Ski de randonnée.
Franck vous propose de revivre cette aventure avec lui.

12 mars 2018 : les sacs sont prêts ! Décollage pour le Kirghizistan.
Franck Touchard, vendeur verticalité et ski dans notre magasin Approach Aix-en-Provence, part pour huit jours de raid à ski accompagné de sa compagne Stéphanie et de deux amis suisses. Ce pays, ils le connaissent déjà pour y avoir pratiqué l’alpinisme pour les uns, le vélo pour les autres. Pays montagneux d’Asie centrale situé le long de la route de la soie, il offre de vastes étendues vierges de tout passage idéales pour le Ski de randonnée.
Franck vous propose de revivre cette aventure avec lui.

franck touchard vendeur approach aix en provence
Franck Touchard

La préparation

Pour préparer au mieux leur périple, Franck et ses amis ont fait appel au CBT (Community Based Tourism), sorte de Bureau des guides, qui permet d’organiser de A à Z son voyage avec des professionnels locaux.

Un campement de trois yourtes dans la vallée de Bozuchuk (2500 m d’altitude) a été choisi comme lieu de départ pour les excursions. Situé près de Karakol, deuxième plus grande ville du pays, et d’Yssykköl plus grand lac alpin au monde après Titicaca, le lieu est idéal car il offre un parc de jeu extraordinaire : la vallée est longue avec un glacier en fond et une multitude de petites vallées accessibles de part et d’autre. Les sommets alentours avoisinent les 4000 mètres d’altitude avec un 6000, pour le plus haut d’entre eux : de beaux dénivelés en pentes douces facilement praticables, parfaits pour nos jeunes randonneurs.

Les tests produits

Le choix du matériel a été fait en fonction de la connaissance qu’avait Franck du terrain et de la météo en cette saison : en mars, au Kirghizistan, les températures sont moins rigoureuses (autour de 1° en moyenne) qu’en plein hiver où les influences sibériennes se font pleinement sentir.

Franck est parti avec trois produits en test :

Des chaussures de Ski de rando Hoji de Dynafit, sortie prévue l’hiver prochain :

test des chaussures hoji de dynafit

Confortables même après une semaine d’utilisation intensive tous les jours

Un duvet Lamina Z Flame (confort O°C) de Mountain Hardwear :

Bien au chaud dans le duvet Mountain Hardwear

Un peu light pour les conditions de printemps dans ce pays. A compléter avec un matelas autogonflant pour isoler du sol.

Une frontale Spot 300 de Black Diamond :

lecture de mike horn avec la frontale spot de black diamond

Très bien dans un usage quotidien au camp de yourte (aller au toilette, passer d’une yourte à une autre). Pas assez de puissance pour notre rando nocturne !

Test produits Chaussures Ski de rando
Hoji 2018
Dynafit
Duvet
Lamina Z Flame
Mountain Hardwear
Frontale
Spot 300
Black Diamond
Qualité 4/5 3/5 4/5
Rapport qualité/prix 3/5 4/5 3/5
Solidité 2/5 4/5 4/5
Confort 4/5 4/5 4/5
Design 4/5 3/5 2/5
Technicité 4/5 3/5 4/5
Praticité d’utilisation 5/5 3/5 4/5
Note globale 3,7/5 3,4/5 3,6/5

Le périple

Le voyage s’est déroulé sur une quinzaine de jours dont huit consacrés au raid à ski.

Première étape : atteindre Karakol. Il faudra un peu plus de six heures au groupe pour rejoindre la ville en bus après avoir dû négocier avec le chauffeur pour faire accepter les skis qui prennent trop de place.

Le lendemain, Franck et ses amis retrouvent Azamat, le responsable du CBT. Avec lui, ils se rendent en 4×4 au pied de la vallée de Bozuchuk. Là, il faudra encore trois heures de randonnée, skis au pied et sacs sur les chevaux, pour atteindre le campement.

Les yourtes sont installées en pleine forêt en début de chaîne de l’Himalaya. Franck et ses acolytes vont y séjourner en compagnie de trois professionnels locaux : Iglik, l’intendant, Ileman, le cuisinier et Dostan, leur guide, diplômé, disposant de très bonnes connaissances du terrain.

La vie au camp est organisée selon un rythme régulier. Quatre à cinq heures sont consacrées chaque jour à la pratique du ski. Le but étant de découvrir un maximum de vallées en huit jours.

9 heures du matin : départ du camp en skis de rando pour trois bonnes heures de montée.

Repos au campement en milieu de journée. Puis nouvelle sortie vers 16- 17 heures quand la neige durcit pour finir la journée à la frontale.

La nuit, les températures redeviennent rapidement très froides (-10°) et exigent de veiller à alimenter le feu toutes les deux heures. Mais la bonne surprise pour nos amis est d’avoir pu profiter d’un sauna installé sur le lieu de campement.

Huit jours isolés de tout. Huit jours sans croiser personne. Huit jours avec pour seule perspective d’immenses étendues à explorer en skis de randonnée et une infinie sensation de liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *