[Randonnée] Bien protéger son appareil photo lors des sorties hivernales ! par Laurent Gayte

L’hiver est une période particulière pour faire des photos. En dehors des paysages neigeux, beaucoup d’autres occasions peuvent se présentent pour réaliser de beaux clichés. Les températures chutent, le taux d’humidité grimpe, alors attention, c’est là qu’il faut prendre quelques précautions si vous ne voulez pas que votre précieux matériel vous laisse en rade. Il est important de le protéger en conséquence. Notre ambassadeur Approach Outdoor, Laurent Gayte, photographe, vous donne ses conseils.

Bien protéger son appareil photo en hiver

Bien protéger son appareil photo en hiver

Éviter les chocs thermiques

Le sac photo

Laurent Gayte, photographe

Laurent Gayte, photographe

Si vous ne vous servez pas de votre appareil, laissez-le dans votre sac photo à température ambiante. Par contre, une fois dehors, lorsque vous prenez les photos, ne le rangez pas tant que votre sac n’a pas pris la température extérieure car les changements de température sont néfastes et de la condensation pourrait se former sur l’objectif et dans le boîtier.

Une fois votre sac à température ambiante, il vous permettra de protéger vos appareils et d’éviter le choc thermique (par exemple si vous rentrez et sortez constamment de votre voiture). C’est une habitude à prendre mais qui est importante.

Les batteries

En ce qui concerne les batteries (oui, elles craignent le froid aussi !). Une fois dehors leurs performances vont chuter. Deux astuces pour éviter la panne :

1/ laisser son appareil photo en marche ce qui permet à la batterie de fonctionner, de garder un peu plus de chaleur, et donc de durer un peu plus longtemps,

2/ avoir une deuxième batterie au chaud sur soi (le plus proche de la peau possible, dans une poche intérieure, par exemple). De cette manière, lorsque votre première batterie montrera des signes de faiblesse, il vous suffira de procéder à l’échange, et vous pourrez continuer vos photos (pour info, une batterie retrouve sa charge initiale lorsqu’elle est suffisamment réchauffée). Inutile de vous précisez de penser à bien charger vos batteries avant de partir.

De retour à l’intérieur

Quand vous allez rentrer au chaud chez vous pour vous servir un bon chocolat ou autre, attention là encore à éviter la condensation. Le mieux est de laisser votre appareil dans son sac fermé dans l’endroit le plus frais de la maison et d’attendre quelques heures (1 à 2 h) pour qu’il reprenne doucement la température ambiante. Si vous voulez regarder vos photos immédiatement, il vous faudra retirer la carte mémoire avant de rentrer chez vous et consulter vos photos sur ordinateur.

Si vous ne respectez pas cette procédure, la condensation transformée en eau va s’infiltrer dans le matériel et provoquer à la longue une oxydation et des moisissures sur les optiques qui occasionneront des dégâts irréversibles.
Pour ceux qui n’ont pas de sac photo, vous pouvez le mettre dans un sac plastique étanche (style Dry Sac Ultra Light fenêtre de Sea to Summit 8L) en chassant l’air de celui-ci. La condensation engendrée par le changement de température se fera alors sur le sac plastique et non sur votre boîtier.

Dry Sac Ultra Light Fenêtre 8L - Sea to Summit

Dry Sac Ultra Light Fenêtre 8L – Sea to Summit

Vous pouvez en plus utiliser des sachets de Silica gel à l’intérieur du sac qui absorberont l’humidité (pensez à les faire ensuite sécher sur une source de chaleur pour les réactiver).

Silica gel

Silica gel

 

Protéger l’objectif

Concernant vos objectifs, si vous utilisez un appareil à objectif interchangeable, pensez à l’équiper d’un filtre de protection neutre (les filtres dit UV ne servent à rien puisque vos lentilles sont déjà traitées anti-UV ; ils ne feront que générer une dominante qui sera corrigée par la balances des blancs si elle est en automatique) et de son pare-soleil. Ces deux accessoires ont des rôles de protection contre les chocs, la buée et les projections diverses. Il vaut mieux changer un filtre de protection qu’une coûteuse lentille frontale, voire l’objectif complet !

Si malgré tout, de la neige tombe sur votre objectif ne l’enlevez pas avec les doigts cela la ferait fondre et occasionnerait des traces d’eau qu’il faudrait enlever avec des chiffonnettes spécifiques. Utilisez plutôt une poire soufflante ; le flocon devrait partir en laissant un minimum de traces. Si du givre se dépose sur votre filtre de protection, ne soufflez pas ce serait pire ; utilisez plutôt une peau de chamois ou une chiffonnette microfibre.

Évier le choc thermique

Pour les appareils compacts, seuls certains d’entre eux peuvent être équipés de filtre. Si vous avez la chance de posséder un compact “all weathers” étanche, là aucun souci à vous faire, il encaissera absolument tout.

Appareil photo compact

Appareil photo compact all weathers

Pour résumer : évitez les changements de températures brutaux qui arrivent souvent au début ou à la fin de votre session photo. Protégez vos objectifs avec les filtres de protection et le pare-soleil. Soyez patient le temps que les températures s’équilibrent.

Une astuce supplémentaire : pour manipuler votre matériel, utilisez des sous-gants ou avec doigts escamotables, voire tactiles pour ceux qui ont les écrans tactiles. Les moufles… c’est pas terrible !
Bonnes Photos !

Découvrez notre sélection de produits pour la randonnée

Suivez Laurent Gayte sur FlickR et sur National Geographic France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *