[Rando] Bien choisir son sac de couchage

Pour récupérer après une journée de rando, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil réparateur. Bien choisir son sac de couchage pour dormir dans des conditions de confort et de chaleur optimum est alors capital. Voici les principaux critères à prendre en compte pour trouver le duvet qui vous convient le mieux.

Bien choisir son sac de couchage

Bien choisir son sac de couchage

  • La température de confort

La première question à se poser avant d’acheter un sac de couchage est de savoir dans quelles conditions de température vous souhaitez l’utiliser. Les indications des fabricants dans ce domaine sont devenues, depuis une dizaine d’années, assez performantes grâce à la norme EN13537 qui harmonise les températures d’utilisation des duvets.

Deux catégories de température indiquées sont à prendre en compte :

  • La température « de confort »
  • La température « limite confort »

Le choix doit être fait principalement en fonction de la température de « confort », notamment pour les personnes de petits gabarits et celles qui sont frileuses. En dessous de cette température, le froid va être ressenti. La température « limite confort » est celle qui peut être supportée mais en adoptant une position recroquevillée.

Avant de partir, renseignez-vous bien sur les températures nocturnes minimales de votre lieu de bivouac. Si vous choisissez la montagne comme destination, privilégiez les duvets dont la température de confort est inférieure à 0°C.

Notre conseil

Pour vous protéger du froid, pensez à bien vous isoler du sol en optant pour un matelas gonflable. Il existe également des draps de sacs de couchage qui vous permettent de gagner jusqu’à une quinzaine de degrés supplémentaires quand votre duvet est un peu limite au niveau de la température de « confort ». La coupe de votre sac est importante également. Choisissez un modèle sarcophage : sa forme près du corps, ses ouvertures réduites et sa capuche préformée vous offriront une isolation exceptionnelle. Enfin, comme 30% de la déperdition de chaleur se fait par la tête, pensez au bonnet !

  • Le garnissage : poids et compressibilité

Deux types de garnissage sont proposés pour les duvets : le synthétique ou la plume.

Le garnissage synthétique a l’avantage d’être moins coûteux et de mieux résister à l’humidité mais il est plus encombrant et plus lourd.

La plume naturelle est plus légère et plus compressible. Si vous devez randonner avec votre matériel sur le dos, un sac de couchage en plume vous permettra de gagner en place et en poids.

  • L’entretien

Au niveau de l’entretien, un duvet synthétique va nécessiter moins de soins. Lavable en machine, son séchage est rapide et il peut être stocké dans un sac de compression.

Pour nettoyer un sac de couchage en plumes naturelles, préférez un lavage délicat et un séchage en machine à faible vitesse et basse température. Au niveau du stockage, il demande de la place puisqu’il doit être déplié pour éviter de casser la plume (lire notre article sur l’entretien des plumes et duvet).

Dans tous les cas, l’utilisation d’un drap de sac de couchage est fortement conseillé ici aussi. Il vous garantit de bonnes conditions hygiéniques grâce à sa plus grande facilité de nettoyage par rapport au duvet.

  • Le budget

Au niveau du budget, les prix varient du simple au double. Comptez au minimum 200€ pour la plume et 80 à 150€ pour du synthétique. La plume de canard est intéressante au niveau du prix mais elle est plus lourde que la plume d’oie qui, avec moins de garnissage, offre la même thermicité.

Découvrez toute notre sélection couchage randonnée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *