“J’ai testé pour vous : le Mega Jul et le Micro Jul d’Edelrid”, par Benjamin Ribeyre

Dernière nouveauté de la firme allemande Edelrid, le Micro Jul a attiré mon attention à mon dernier passage au magasin Gravicimes de Valence. Après une petite demande à Joan, je repars avec un exemplaire à tester. Suite à un petit coup de fil au distributeur Edelrid France, je reçois la version pour les cordes plus fines : le Micro Jul. Cela fait maintenant presque deux mois que j’utilise les deux et voilà ce que je peux vous dire.

Prise en main

L’appareil capte tout de suite le regard sur le mural matériel par sa finesse et sa forme peu commune. D’ailleurs une des premières interrogations qui percute l’esprit est : n’est-ce pas trop fin ? Combien de temps avant de le mettre au rebut ? Ne vous inquiétez pas ! En deux mois d’utilisation intensive, j’ai plus usé les mousquetons que l’appareil en lui-même. Il faut donc savoir que l’appareil est décliné en deux versions :

Tableau

Utilisation

Un vrai conseil, avant de vous lancer à assurer, allez voir cette vidéo explicative.

Pour l’assurage du premier de cordée

Comme le montre la photo suivante ainsi que la vidéo, la position des mains est très importante. Pas toujours évidente à mettre en place au début, ça devient rapidement un réflexe que j’ai eu du mal à perdre en repassant à des systèmes d’assurage classiques. Ravaler le mou se fait de la même manière que sur un tube. A l’inverse, pour donner de la corde, il faut placer son pouce dans la boule en plastique (verte ou bleue suivant le modèle) et relever le système. Je me demandais si en cas de chute on pouvait, comme sur le Grigri, se crisper dans le mouvement et tenir l’appareil débrayé ? Mais le réflexe en cas de chute est justement de descendre les mains et donc de bloquer la corde. Le système auto-freinant est très au point. La moindre tension vient remonter le mousqueton dans la gorge et bloque la corde.

Premier de cordÇe - Mega Jul

Position des mains pour l’assurage du premier de cordée

C’est ici, et plus tard lors de la descente en rappel, que le choix du mousqueton est crucial. Edelrid propose deux mousquetons directionnels parfaitement adaptés à l’utilisation auto-freinante : le HMS Strike Slider FG et le HMS Strike FG. D’autres mousquetons d’autres marques fonctionnent mais ne sont pas forcément prévus pour.

HMS Strike FG

HMS Strike FG

HMS Strike Slider FG

HMS Strike Slider FG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En bref : très agréable à utiliser. Sa prise en main nécessite un temps d’adaptation et d’entraînement. Un réel sentiment de sécurité !

Pour l’assurage du second de cordée

Pour l’assurage d’un ou deux seconds, il n’y a quasiment aucune différence avec un système classique. A noter que le placement de la corde est quand même légèrement différent. Voir photo, ou vidéo ou la notice. Un petit pictogramme sur l’appareil explique le fonctionnement.

Second de cordÇe - Mega Jul

Mise en place pour assurer un ou deux second.

En relevant l’appareil grâce à la bague de couleur, on peut rapidement débrayer son second et ainsi pouvoir lui donner du mou ou pratiquer des manœuvres de secours.

En bref : faire attention à la manière dont on doit passer la corde. Un assurage classique sans surprise.

Pour descendre en rappel

Voilà le deuxième, après le système auto-freinant, avantage du Micro et Mega Jul. Ces deux systèmes permettent de descendre en rappel uniquement avec l’appareil, sans machard ! Gardez à l’esprit qu’il est tout de même possible d’utiliser un machard mais pourquoi se compliquer la vie !

Il faut positionner l’appareil (cf photo ou vidéo) comme si on assurait le premier de cordée. En relevant la main dont le pouce est dans la bague de couleur, on vient débrayer le système et donc descendre. La descente est très agréable et souple.

Rappel - Mega Jul

Descente en rappel classique.

Pour encore plus de confort et dans un souci de ne pas se brûler les mains, on peut placer un mousqueton dans le petit anneau et s’en servir de poignée. Attention là aussi, seuls quelques mousquetons rentrent dans cet anneau de petite taille.

Rappel avec mousqueton - Mega Jul

Descente en rappel avec un mousqueton en poignée.

En bref : pour le moment la meilleure manière que j’ai testé pour descendre en rappel : facile, sécuritaire et précis.

Conclusion

Les plus : le poids, la prise en main, la polyvalence.

Les moins : peut-être le besoin de devoir s’entraîner et d’utiliser des gants si l’on ne veut pas trop s’abîmer les mains.

Ce qu’il faut savoir : même si la plage d’utilisation du Micro Jul le limite à des cordes de 6.9 à 8.5 mm, on peut l’utiliser pour les cordes à simple fines (<9.3 mm). Ce modèle légèrement plus petit bloque mieux les diamètres fins. Edelrid reverra peut-être les normes d’utilisation pour que les grimpeurs utilisent plutôt le Micro Jul sur les cordes type Swift (9 mm) ou Joker (9.1 mm).

Mon avis : LE système d’assurage ultra-polyvalent, facile d’utilisation et léger. On se trouve à quelques grammes de plus que le Reverso 4 (59 g) de chez Petzl mais on possède un appareil auto-freinant à l’assurage et autonome en rappel. Que ce soit pour la montagne ou la falaise je le conseille à tout le monde !

Benjamin Ribeyre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *